Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de MarcM

Le blog de MarcM

Généalogie Ardennaise et Franc Comtoise . Patronymes Maillot , Sonet , Gossery , Rousseau etc...


Famille " De Noyelle "

Publié par MarcM sur 27 Octobre 2012, 21:24pm

Catégories : #Les familles nobles

FAMILLE DE NOYELLE :

La famille " de Noyelles" est une des plus importantes du nobiliaire artésien, non seulement pas ses alliances, mais aussi par les hautes charges et hauts emplois qu’occupèrent les membres de cette maison auprès des Ducs de Bourgogne, comtes d’Artois, ainsi qu’auprès des empereurs d’Allemagne et des archiducs, leurs représentants aux Pays-Bas.
Une branche s’installe à Calonne-Ricouart et obtint le titre de Comte de Calonne, comme celle de Marles, nous le verrons plus loin, obtint aussi celui de Comte de Marles.
L’auteur de la branche de Marles, qui fut le premier seigneur de cette terre de la famille de Noyelles, fut PHILIPPE de Noyelles sous Lens (XVe siècle).
Voici l’arbre généalogique de cette maison depuis Philippe de Noyelles jusqu’au dernier comte de Marles de cette famille. :
Tiré de l' “Histoire de la maison de Béthune”.
2. Philippe de Noyelles sous Lens, vicomte de Langle, Maître d’Hôtel et général des troupes du Duc de Bourgogne; il mourut en 1474, il avait épousé en 1442 Antoinette de Mailly dame de la Cliqueterie, morte en 1489, dont:
3. Jean IV de Noyelles, seigneur de Marles, du Plouich, de la Cliqueterie, mort en 1525, épousa en 1489, Marie Quieret, dame d’Oftreville
dont:
4. Adrien 1er de Noyelles, seigneur de Marles et autres lieux, baron du Rossignol, Chevalier d’honneur du Conseil d’Artois, mort en 1553, épousa le 17 Juin 1532 Walburge de Boetzelaert, morte en 1575
dont:
5. Adrien II de Noyelles, comte de Marles, seigneur du Plouich etc. chef des Finances des Pays-Bas, Maître d’Hôtel des archiducs, gouverneur d’Arras, mort en 1623, avait épousé le 3 Mai 1578 dame Marie de Lierre-Immersel et en secondes noces Anne de Hormes. Adrien II de Noyelles obtint en 1621 une ordonnance des archiducs réunissant en un seul fief, sous le nom de Comté de Marles, les terres de Fléchin et de Marles.
De son second mariage, il eut:
6. Florent de Noyelles, comte de Marles, baron du Rossignol, gouverneur d’Arras, gentilhomme de la Chambre des Archiducs, Grand Bailli du Comté de Hainaut, mort à Mons en 1625, allié le 17 Janvier 1611, à Françoise de Noyelles-Croix
dont:
7. Eugène de Noyelles, comte de Marles et de Croix, marquis de Lisbourg, vicomte de Nielles, baron du Rossignol, député général de l’Etat noble d’Artois, gouverneur de la Motte-au-Bois, mort en 1685, il avait épousé Louise Comtesse de Noyelles sous Lens, dame de la Befre en 1629; de ce mariage naquit une fille: Adrienne Thérèse Marie Eléonore de Noyelles épouse en secondes noces de François Joseph Fabrice de Piétra-Santa, compte de Cantu à la requête de qui la terre de Marles fut mise en vente en 1692 pour payer les dettes de son père Eugène de Noyelles. Marquis de Lisbourg. C’est ainsi que la seigneurie des terres quitta la maison de Noyelles.
Voici l’affiche imprimée de la vente par décret et mise en criée de la terre et comté de Marles, à la requête de Fabrice de Piétra-Santa, comte de Cantu et d’Adrienne de Noyelles, dame héritière de Marles, fille de feu Eugène de Noyelles, marquis de Lisbourg, comte de Marles:
“Asça voir: la terre et sgrie de Marles, se consistante en un belle et ample ferme amazé de maison … entourez de fosséz avec les manoirs et jardins y joindans … tenante … vers soleil à la rivière en tout 145 mesures de terres, prés et bois, un droit de terrage sur toute la sgrie, le fief de Grancourt tenu de Robecq; le fief de Liette tenu de Madame Desmottes; le fief de Lens. Mise à prix pour deniers principaux: 4000 l.”
Elle fut achetée par Nicolas Placide de la Forge, au nom de Jean Georges de Beaulaincourt qui descendant de Noyelles par Madeleine des Planques-Béthune, mariée en 1630 à Georges de Beaulaincourt, put exercer le “retrait lignager” et éviter ainsi que Louis Joseph de Brias, marquis de Royon, ne l’exerça sur lui. Dans le code féodal, le retrait lignager était une procédure permettant aux parents d’un vendeur de racheter à l’acquéreur le bien aliéné.
La famille de Beaulaincourt, qui porte comme armes: “d’azur à deux lions léopardés d’or assis et acculés, les queues en sautoir à la couronne d’or en chef” est très ancienne.
Originaire de la région de Cambrai elle se répandit en Artois au XVe siècle. Les deux personnages les plus célèbres de cette maison, ascendants des comtes de Marles furent:
1. Enguerrand de Beaulaincourt qui assista à la prise de Jehan le Bon roi de France. En récompense le roi Edouard d’Angleterre, lui permit de placer dans ses armes, en chef, entre les deux léopards, une des couronnes anciennes armes d’Angleterre. Voici la relation que donne un vieux manuscrit de la remise par le roi d’Angleterre, de cette marque particulière: (C’est Enguerrand qui parle au roi Edouard III d’Angleterre vers 1356).
Très chier Sire puisqu’il le vous plaist sçavoir, je le vous diray. Mes armes, dist-il, sont d’asur à deux lions d’or assis dos à dos, à testes de lupardz leurs 2 queuwes croisées ensamble. Et le cry: Busnes tous assis. Et quant le dit roy Edouard oy nommer les lupardz qui sont es nouvelles armes d’Angleterre et qu’il avoit esté à conquesté du Roy, luy qui aussi estoit Roy augmentoit et enrichissoit ses dittes armes de une couronne d’or en chief entre les dits lions, la ditte couronne prinse es anciennes armes d’Angleterre”.
C’est depuis ce temps que les Beaulaincourt portent un couronne d’Angleterre dans leurs armes.
2. Beaucoup plus tard Antoine de Beaulaincourt occupa, le premier, la haute charge de Roy-d’armes de la Toison d’Or, pour l’empereur Charles-Quint qui était le souverain de notre province. Il fut chargé de hautes missions notamment de la translation des restes de Charles-le-Téméraire de Nancy à Luxembourg et lorsque Charles-Quint se brouilla avec la couronne de France, il fut chargé de reporter à Henri, l’ordre de France de Saint-Michel dont l’Empereur d’Allemagne avait été décoré. (1)
(1) Archives de la famille de Beaulaincourt .
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Articles récents